Exposition Guinand l'Opticien - Les Brenets

FPSI-logo

  Retour Journées 2015

Guinand l'Opticien (1748 - 1824)
aux Brenets

Guinand
                l'Opticien
Galerie



Four à verre

Exposition à l’aide de panneaux explicatifs, documents et objets d’époque.

Pierre-Louis Guinand fut un ouvrier de génie et peut être considéré comme le pionnier de l’optique moderne.  Son œuvre, fruit d’un travail acharné, en fit l’égal des plus grands savants de cette époque.

Né à la Corbatière, fils de menuisier, il ne reçut pourtant qu’une instruction très rudimentaire et rien ne le prédestinait à devenir un grand verrier et un maître opticien.

Après un apprentissage d’ébéniste il devint fabricant de cabinet d’horlogerie puis boitier et faiseur de timbres pour horloges.

Souffrant d’une faible vue il eut l’idée de fabriquer lui-même ses propres lunettes et y réussit.Ce fut le départ de sa passion dévorante pour l’optique.

Voyant un télescope chez l’horloger Jaquet-Droz à La Chaux-de-Fonds auquel il livrait ses cabinets de pendules il demanda l’autorisation de le dupliquer. Il y parvient et n’eut dès lors de cesse d’obtenir des lentilles de verre toujours plus performantes pour objectifs achromatiques.

Installé aux Brenets dès 1781 il parvint à force d’observations minutieuses et d’hypothèses à améliorer sa technique et à produire un verre homogène de qualité parfaite exempt de stries, de filandres et de bulles, ce que personne n’avait réussi jusque-là.

Après 1800 son procédé surpasse en qualité tout ce qui se faisait à l’époque. Sa renommée se répand rapidement dans le monde de l’optique et il fait l’objet de visites importantes comme celle du maître opticien Utzschneider de Bavière.
Ce dernier, Référendaire du Roi de Bavière, l’engage en 1805 pour 10 ans dans l’usine de Benediktbeurn près de Munich. Guinand y restera 9 années, non sans avoir également enseigné son art à l’Institut mathématique de Munich.
De retour aux Brenets en 1814 pour sauver son atelier mal géré par son fils Aymé, il se remet à l’ouvrage. Mais les affaires ne marchent pas malgré l’intérêt de plusieurs célèbres opticiens et membres de sociétés astronomiques européens. Moins bon industriel que fabricant, Guinand mourra en 1824 sans avoir fait fortune.

Mais pour avoir largement contribué au progrès de la science, l’Histoire aura à juste titre retenu le nom de cet autodidacte de génie que fut Pierre-Louis Guinand, dit Guinand-l’Opticien.

(Texte de David Favre).


Informations pratiques :


Lieu :
 Hôtel communal des Brenets, rue du Lac 22, 2416 Les Brenets
Date :  Lundi 27.04 2015 : de 14h00 à 17h00 (visite libre, sans commentaire)
 Mardi 28.04.2015 : de 14h00 à 17h00 (visite libre, sans commentaire)
 Mercredi 29.04.2015 : de 14h00 à 17h00 (visite libre, sans commentaire)
 Jeudi 30.04.2015 : de 14h00 à 18h00 (visite libre, sans commentaire) –
 puis  présentation
 du Conférencier M. David Favre entre 18h00 et 18h30, suivie du verre
 de l’amitié.
 Vendredi 01.05.2015 : fermé
 Samedi 02.05.2015 : de 14h00 à 19h00 – Présence du Conférencier
 Dimanche 03.05.2015 : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 - Présence
 du Conférencier
Heure :
 Voir ci-dessus.
Durée :  Visite libre. Conférence 30 minutes.
Public :  Tout public (Peu accessible par le jeune public, l’exposition étant constituée
 majoritairement par des textes à lire).
Gratuité :  Oui
Réservation :  Non
Nb. max de personnes par groupe :
 15 personnes.
Parking à proximité :  Oui.
Accès Transport public :  Oui, Gare du Régional (TransN). Voir horaire officiel.
Restrictions  :  Non.
Site internet de l'organisateur :
 http://www.lesbrenets.ch